Bouger Mon week-end à la lyonnaise

Un été à Lyon

Publié le 09/07/2021

7h

Chine aux Puces 
Levez-vous tôt pour vous rendre aux Puces du Canal, paradis des amateurs de flânerie, de chine et d’objets anciens, car c’est à ce moment-là que l’on fait les meilleures affaires. Profitez de l’ambiance, gouailleuse et détendue, de ce drôle de village de marchands entre stands de déballage et boutiques d’antiquaires, de brocanteurs ou de créateurs d’objets recyclés. Déambulez ensuite dans les allées avant de faire une pause gourmande dans l’un des bars et restaurants du site pour écouter les habitués discuter de leurs dernières trouvailles.

Puces du Canal
5 rue Eugène-Pottier, 
Villeurbanne. 
Ouverture le samedi de 7 h à 13 h et le dimanche 7 h à 15 h.
www.pucesducanal.com

10h

Un trek aux Gratte-Ciel
Toujours à Villeurbanne, capitale européenne de la culture 2022, testez une randonnée urbaine aux côtés de Patrick Mathon. Guide passionné, il vous proposera une exploration pédestre riche en découvertes et en surprises tout au long d’un parcours de deux km dans le quartier Gratte-Ciel. Inauguré en 1934, l’ensemble intrigue autant qu’il fascine par son architecture unique et ses perspectives déconcertantes. En prévision du déjeuner, faites ici vos emplettes.

Lyon City Trek
20 €, réservation sur lyoncitytrek.fr

13h

Casse-croûte à la Feyssine
Entre le campus de la Doua et le Rhône, étalez votre nappe de pique-nique au vert, au parc de la Feyssine. Cet ancien champ de captage d’eau offre un agréable bol d’air en lisière de ville. Avec ses 45 hectares d’espaces verts préservés, c’est un véritable sanctuaire pour la biodiversité. Parmi les nombreuses espèces à observer (la cueillette est interdite) : aubépines, orchidées sauvages ou langues de serpent pour la flore ; et pour la faune, faucons, castors ou lucane cerf-volant, un drôle de coléoptère impressionnant mais inoffensif, à guetter en juin.

Parc de la Feyssine
Entre le campus de la Doua et les rives du Rhône, 
Villeurbanne.

15h

Déambulation culturelle
Pause digestive à la Cité internationale où le musée d’Art contemporain propose deux expositions. La première, Comme un parfum d’aventure, met en scène le travail réalisé par des artistes de la région sur l’expérience du confinement. Donc de la liberté. La seconde, IRL é RL, est ce qu’on pourrait appeler un « OENI », un objet exposant non identifié ! Elle fait en effet cohabiter une exposition sur le réel et le virtuel, des résidences d’artistes, une programmation live, des dortoirs, des ateliers, des espaces de rencontres… Un projet hybride avec lequel s’attendre à tout !

MAC
81 quai Charles-de-Gaulle,
Lyon 6e.
Ouverture de 11 h à 18 h.
www.mac-lyon.com

17h

Croisière au parc de la Tête d’Or
Vous connaissez déjà le parc de la Tête d’Or ? Mais avez-vous déjà navigué sur son lac… Parcourez ses 17 hectares, à la force des mollets ou des bras, embarqués dans des barques, bateaux à pédales ou à moteur électrique. à deux ou en tribu, une autre façon de découvrir le poumon vert de Lyon en compagnie des cygnes et des canards. Rendez-vous à l’embarcadère ?

Parc de la Tête d’Or
entrée principale,
place du Général-Leclerc, Lyon 6e.
www.loisirs-parcdelatetedor.com

20h

Apéro dînatoire
Pour la dernière étape de la journée, attention les papilles ! Direction le tout nouveau Food Society du centre commercial de la Part-Dieu. Étalé sur près de 3 000 m2 et garni de 11 kiosques, ce nouveau temple de la street food à objectif zéro plastique (vaisselle non jetable, packagings recyclés et recyclables…) compte un comptoir à falafels, un spécialiste des « smash burgers » et une épicerie-comptoir La Mère Brazier. DJ sets, expositions et concerts ambianceront le tout. En bonus ? Une terrasse ouverte sur la skyline lyonnaise. Un paysage à couper le souffle mais pas l’appétit !

Food Society
Centre Commercial de la Part-Dieu
Lyon 3e.
www.foodsociety.fr