Shopping Il était une fois

Henri, design et solidaire

© Henri, Atelier Emmaüs
Publié le 15/09/2022

Imaginé par la Lyonnaise Lisa Lejeune pour l’Atelier Emmaüs de Villeurbanne, Henri est bien plus qu’un simple meuble de rangement : un trait d’union entre design et inclusion sociale.

« Menuiserie-école au service de l’inclusion et de l’environnement », l’Atelier Emmaüs, fondé à Villeurbanne en 2017, vise à réinsérer des personnes en difficulté en les formant au design et à l'artisanat.

Dès sa création, son directeur Guillaume Poignon demande à la Lyonnaise Lisa Lejeune d’imaginer un objet, pouvant être réalisé par les artisans apprenants, synthétisant dans sa fabrication tous les savoir-faire de la menuiserie. C’est ainsi qu’est né Henri.

Un objet qui sert, et non une œuvre d’art (…). Un petit meuble de rangement que les gens peuvent s'approprier rapidement », explique Lisa Lejeune.

Ce qui rend Henri particulièrement irrésistible ? De belles couleurs, « pour le rendre sympathique » et d’élégants pieds compas au style rétro. Pour le fabriquer, « il faut apprendre à se servir de toutes les machines de menuiserie. Le piétement d’Henri permet aussi d’aller à la rencontre du gabarit et de machines spécifiques », poursuit Lisa Lejeune. Détail d’importance : comme tous les objets de l’Atelier Emmaüs, Henri est fabriqué à partir de matériaux de récupération, en l’occurrence de panneaux d’aggloméré déclassés et de chutes de médium. Chaque pièce est numérotée et signée du prénom de son fabricant au sein de l’atelier.

Un meuble d’histoire

Son nom, Henri le tient du fondateur du mouvement Emmaüs, l’abbé Pierre, de son vrai patronyme Henri Grouès. L’objet prête aussi la forme de son piétement au logo de l’Atelier Emmaüs, structure qui « fait le pont entre différents milieux, le lien entre design et inclusion sociale ». Tout un symbole… entré en 2021 dans les collections du Mobilier national, cet ancien garde-meubles du roi qui soutient depuis le XVIIe siècle les métiers d’art et de la création, notamment les projets créatifs mêlant design et artisanat éthique. Fabriqué et commercialisé directement à l’atelier de Villeurbanne, Henri s’y épanouit aux côtés de Georges, Hélène, Lucie ou Philibert, autres objets de designers, signés Ionna Vautrin, Studio 5.5, Ferréol Babin, baptisés ainsi en hommage aux femmes et aux hommes ayant autrefois marqué l’histoire d’Emmaüs. 

Pour adopter Henri, passez commande sur le site d'Atelier Emmaüs puis retirez votre nouvel ami au 182 rue de la Poudrette, à Villeurbanne.
atelier-emmaus

Laurence Papoutchian
Par Marie