Découvertes Morceau d'histoire

Primatiale Saint-Jean

La cathédrale Saint-Jean © Jacques Léone

La cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Lyon, de son nom complet, est aussi connue comme la primatiale Saint-Jean, parce que siège du primat des Gaules. Un titre donné par le pape à l’archevêque de Lyon depuis 1079,époque où Lugdunum était encore la capi-tale des Trois Gaules. Berceau de la chrétienté en France, l’édifice, au cœur du Vieux-Lyon, fut construit sur trois siècles et mélange, c’est l’une de ses particularités, les styles gothiques et romans.

Il est venu le temps des Cathédrales

Elle compte aussi une horloge astronomique du XVIe siècle qui fait tourner le Soleil autour de la Terre, de superbes vitraux du XIIe siècle et une spectaculaire rosace centrale. Jadis place to be des grands de ce monde, elle vit le pape Jean XXII y être couronné, Henri IV et Marie de Médicis s’y marier, Richelieu y recevoir sa barrette de cardinal.

Classée monument historique depuis 1862, elle vient tout juste d’être restaurée et se dote pour l’occasion d’un spectacle vivant, son et lumière, imaginé par le metteur en scène Damien Fontaine : Lyon, née de la Lumière. Un show immersif qui retrace l’histoire œcuménique de Lyon au IIe siècle. De quoi revivre autrement la grande Histoire des lieux.

Avec Lyon, née de la lumière, allées, travées latérales et nef servent de décor à un spectacle historico-romanesque de 1 h 20 réunissant quelque 150 figurants. À partir de 7 ans.
Du 22 octobre au 11 novembre.
lyonneedelalumiere.com