Food D’ici et d’ailleurs

Connie Zagora, Cheffe du Kitchen

En sept ans, la cheffe suédoise Connie Zagora et son conjoint Laurent Ozan ont réussi à faire du Kitchen, une adresse de référence pour les épicuriens.

 

Rien ne prédestinait le duo à poser ses valises dans la capitale des Gaules. De passage pour deux semaines en 2003, Connie tombe amoureuse de la France, décide de rester un an, apprend la langue, et de fil en aiguille, apprend la cuisine à l’École Ferrandi à Paris puis au Ritz. Son parcours aurait pu se poursuivre dans la capitale mais avec Laurent Ozan, elle cherche à s’installer dans une ville plus calme, avec une belle qualité de vie, pouvant répondre à leurs envies de gastronomie et de culture.

Cochant toutes les cases, Lyon remporte la partie. Connie passe au Sofitel, puis chez Takao Takano. Laurent ayant envie d’ouvrir un bar à desserts, elle se lance pour proposer sa cuisine… et son modèle. Dans la tradition nordique, on peut manger à n’importe quelle heure de la journée. Leur restaurant ouvre donc dès 8h le matin pour proposer des petits déjeuners, salés ou sucrés, puis reste ouvert jusqu’à 18h30, avec un service de restauration continu : "On voulait proposer autre chose que le café et croissant au comptoir."

Pluriculturelle

Ses influences culinaires sont multiples : suédoises bien sûr, françaises évidemment, mais aussi polonaises, pays dont sont originaires ses parents. "Ce sont deux cultures qui partagent beaucoup 
de saveurs, notamment le fumé, l’acidité, l’amertume… et certains produits de la cueillette comme les champignons et les baies", souligne la cheffe, prix Jeunes Talents du Gault et Millau dès la seconde année d’ouverture.

Nostalgique des goûts de sa Suède natale ? "C’est bien que des plats me manquent, je suis d’autant plus contente de les retrouver!" Locavore et fidèle défenseure d’une cuisine de saison, elle aime nourrir l’attente du retour des asperges, fleurs de sureau, ail des ours ou petits pois… même si elle aimerait trouver sur les tables lyonnaises plus de poissons et de viandes fumées. Et notamment son plat fétiche : les crevettes fumées, accompagnées d’un petit blanc du Jura.

Le sucré n’est pas sa tasse de thé, exception faite des kanelbulle.

Le sucré n’étant pas sa tasse de thé, exception faite des kanelbulle, brioches à la cannelle réalisées quotidiennement par Laurent pour le restaurant, elle troque facilement un dessert pour un morceau de fromage ou une entrée (un foie gras de chez La Meunière par exemple). Pas très fan des plats typiques des bouchons et des abats en général, elle se laisse en revanche volontiers tenter par un sabodet avec un verre de gamay.

Le Kitchen
34 rue Chevreul, Lyon 7e.
Tél. : 06 03 36 42 75.
Ouvert du jeudi au lundi de 8h à 18h30.
Petit-déjeuner de 6,50 à 13,50 €.
Entrée plat ou plat dessert : 21 €. 
Desserts à l’assiette toute la journée : 8 €.
Pâtisseries de 2,70 € à 3,40 €

Bio express

  • 1981 : Naissance à Stockholm, en Suède.
  • 2003 : Arrivée à France.
  • 2014 :  Ouverture du Kitchen Café, à Lyon 7e. Obtention du Bib Gourmand, décerné par Le Guide Michelin.
  • 2021 : Phase 2 du Kitchen qui change de nom et de décoration.