Food D’ici et d’ailleurs

Mélanie Masarin, Créatrice de Ghia

Mélanie Masarin © Ben Biondo
Publié le 01/06/2022

Installée à Los Angeles, la Lyonnaise a lancé Ghia en 2020, une boisson sans alcool aux accents méditerranéens.

Originaire de Collonges-au-Mont-d’Or, Mélanie Masarin, passée par l’école Ombrosa, a toujours nourri un goût certain pour les langues – elle est quadrilingue – et les différentes cultures. Après son bac, elle s’envole pour les États-Unis et intègre l’un des campus les plus prestigieux du pays : Brown University.

Une fois diplômée, elle reste sur place, accompagne différentes jeunes entreprises dans leur croissance et finit par se lancer dans l’entrepreneuriat, en 2019. À l’époque, elle cherche une boisson alternative aux sodas et jus de fruits à consommer lors de l’apéritif. "Quand on ne boit pas, on se sent parfois exclu", explique Mélanie Masarin; "et je voulais retrouver le goût des apéritifs à l’italienne, une boisson aussi chic que le spritz mais sans alcool".

Je voulais retrouver le goût des apéritifs à l’italienne, une boisson aussi chic que le spritz, mais sans alcool !

Elle développe alors Ghia, une boisson à la robe rouge, aux extraits de fruits et plantes médicinales que l’on allonge avec une eau pétillante ou un tonic. L’illusion est complète, le goût au rendez-vous, et bonus, sa boisson 100 % naturelle combine des vertus déstressantes et stimulantes. Le combo parfait pour conquérir les buveurs "qui ont envie de boire avec modération".

Lyonnaise for ever

L’aventure Ghia peut commencer. Mélanie appelle chaque restaurant et chaque bar susceptibles de vendre sa boisson… et c’est un carton ! En un an, elle réussit à vendre plus de 100 000 bouteilles de Ghia et plus de 30 0000 canettes dans quelque 650 points de diffusion. "Ce qui est peu pour les USA", commente-t-elle modestement. Elle reçoit aussi le prix de la meilleure boisson par le magazine GQ et entre dans le Top 10 des boissons et produits les plus innovants établi par le magazine économique américain Fast Company.

D’ailleurs, la notoriété de Ghia a dépassé les frontières. L’Intercontinental de Lyon l’a déjà contactée – en vain. Faute de pouvoir exporter et afin de conquérir le marché européen, la jeune marque pourrait faire fabriquer ici dans les années à venir.

En attendant, la Lyonnaise s’adapte. Si elle arrive à se procurer de la charcuterie et de bonnes pâtisseries à L.A., notamment des cannelés, y trouver des saucissons pistachés et du pâté croûte se révèle mission impossible. Quand elle revient, l’entrepreneuse va donc avec sa mère aux Halles de Lyon: "Elle sait que je ne peux pas trouver ces produits à Los Angeles et me laisse choisir tout ce que je veux", sourit la jeune femme avouant un faible pour les vitrines de Cellerier.

Comme quoi, même sous le soleil californien, il y a quelques saveurs lyonnaises qui ne s’oublient pas.

drinkghia.com

Bio express

  • 18 février 1991 : Naissance à Bron.
  • 2008 : Départ pour les États-Unis.
  • 2020 :  Création de Ghia.
  • 2021 : Lancement de l'offre en cannette.
  • 2022 : Top 10 des produits les plus innovants par le magazine Fast company.