Découvertes Morceau d'histoire

Horloge Charvet

Louis Charvet, horloger de profession, serait sans doute très fier de constater que son œuvre fait toujours l’admiration des Lyonnais. 169 ans plus tard (oui, le temps passe…), ce morceau de patrimoine vient d’être restauré par Philippe Carry aka l’Horloger de Saint-Paul. Plusieurs mois de travail minutieux et un déménagement plus tard, le carillon se fait désormais entendre sur la place du Petit-Collège, non loin de l’entrée du musée d’Histoire de Lyon.

Le temps passe, l’horloge aux guignols reste.

Au détour d’une balade dans le Vieux-Lyon, profitez de sa mélodie, jouée toutes les 15 minutes. Un délai tout à fait raisonnable même pour les plus pressés !

Là, vous découvrirez Polichinelle et Arlequin ouvrant le bal et faisant sonner les quatre cloches de bronze. Arrivent Gnafron et Guignol, armé de sa tavelle, sonnant la cloche la plus haute. À chaque heure, Trompette, le soldat, s’anime à son tour pour jouer la « grande » sonnerie. Un trésor du patrimoine qui fait toujours son petit effet, que l’on soit gone ou visiteur de passage.

Le temps ayant laissé quelques traces, la musique de Trompette ne sonnait plus très juste avant la restauration, le cornet ayant disparu... Il a donc fallu enregistrer à nouveau la ritournelle d’origine pour que le petit soldat retrouve toute sa fierté.